Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 00:01

Ca a commencé en Terminale. Je m’intéressais au phénomène Gothique d’assez près, j’adorais le look des «Filles Gothiques» tout en noir, qui se démarquait de l’ambiance général du Lycée où j’étais alors. Parmi tout le bazar racaille-kaïra-survet, çà changeait de rencontrer deux ou trois filles «bien sapées». Voulant me démarquer d’une certaine «banalité du monde ambiant» (les affres de l’adolescence), j’avais découvert çà, le Gothisme.

On m’a prêté quelques Cds, j’ai même acheté un Elegy Magazine, et tout un monde s’ouvrait à moi, un monde que je ne connaissais pas, qui m’attirait, me fascinait de part sa faculté à exister sans qu’on le voie. Je ne m’habillais pas pour autant en Gothique. J’aimais «voir» le Gothisme, mais pas en faire partie (n’étant pas démonstratif vestimentairement parlant). Juste impressionner quelques personnes en leur disant que j’allais en soirée Gothique histoire de voir les réactions «Vous voyez les Soirées qu’on a vu dans le Reportage de M6 ? Ben c’est là que je vais…» Volonté de se démarquer, mais en étant à son tour «marqué», étiqueté Gothique. Je n’avait pas conscience à l’époque de ce glissement d’une étiquette à une autre en ayant l’impression d’être différent. Pis il y a eu les Soirées Gothiques.

Les Soirées Gothiques… J’en ai fait une dizaine en tout. La première reste un excellent souvenir. Pour la première fois, j’allais en boite, et pour la première fois, ou que je regarde, pleins de filles habillées comme je les aime (à l’époque, j’entends) s’offraient à mon regard. Un peu de mystère, un peu d’érotisme (les décolletés plongeants, et oui, je ne suis pas de bois), j’aimais bien çà, avant. J’avais l’impression d’être «à part» dans cette Cave, en dehors du monde, d’être dans un monde ou je me reconnaissais.

Je ne saurais dire quel a été le déclencheur, le point de rupture, mais tout ceci a commencé à me lasser très vite au bout de quelques mois. L’effet de surprise de la première soirée était définitivement mort, la joie éprouvée lors de cette rencontre avec le milieu avait disparue. Du simple touriste découvrant un monde, les yeux émerveillés, je me sentais dans la peau d’un «habitué» qui revenait au même endroit, voir les mêmes gens, danser sur la même musique.

Je n’entendais plus la Musique, je ne voyais que des personnes s’agitant dans une Cave, et même parfois elle lèvent les bras en l’air pour dire qu’elles sont «en plein trip». Je ne voyais plus des Gothiques, mais des personnes qui s’habillent toutes de la même manière, qui faisaient le déplacement pour être avec d’autres personnes «dans le même trip». Ca me rappelle un film «Carnival of Souls». Pendant la meilleure séquence du film, l’héroïne tente de communiquer aux autres personnes autour d’elles, mais personne ne l’entend ni ne la voit. L’exemple est maladroit, mais je me suis senti en dehors de tout çà en y étant au beau milieu. Etrange comme sensation. C’était comme regarder un clip en coupant le son, on se pose en observateur, étrange fascination. Voyeurisme ?

Ajouté à cela, je n’accrochais pas du tout à toute cette musique pleine de poum-poum, de guitare saturées, de voix glauques, cette froideur, et très vite, j’en ai eu sérieusement marre, jusqu'à ce que je trouve la parade : j’y venais pour me foutre de leur gueule, j’y emmenais des ami(e)s pour leur montrer quelques beaux spécimens de foire. «Regardez celui-là comme il est drôle !» ou encore «Oh, il est beau celui-ci». Les nombreuses têtes d’enterrement renforçaient encore plus le coté «involontairement drôle» de la farce, car oui tout çà m’est apparu comme une farce, une mascarade.

On se maquille, on se voile, la musique bruyante empêche de communiquer, donc tout passe dans le regard, regard masqué, comme un jeu. Je ne voyais plus les personnes en face de moi QU'EN m’imaginant leur vie quotidienne, terriblement «normale» (on se lève le matin, on va au boulot). Un temps, j’ai eu de la pitié, car je m’imaginais ces individus frustrés de ne pouvoir apparaître comme ils le veulent aux «autres», les gens du dehors.

J’avais l’impression d’être «à part dans un monde à part», ce qui est absolument grisant je vous l’assure. Insolence aussi, de claquer de l’oseille juste dans le but de venir se délecter des quelques tronches de cake. Car en plus d’avoir l’impression de participer à une grotesquerie organisée, j’avais perdu mes Lunettes de Réalité Augmentée. Je n’allais plus en soirée Gothique, j’allais au Zoo.

Tout d’un coup, vous souriez jusqu’au oreilles devant une personne habillée en noir, vous regardant de façon sérieuse, car tout ce cirque vous apparaît alors inutile, vide de sens, terriblement poseur, élitiste, fermé. Vous vous posez dans un coin, et mille questions vous sautent à la bouche, la première étant tout de suite «Qu’est-ce que je fous là ?». Tout d’un coup, vous vous dites que vous seriez mieux chez vous en train de bouquiner, d’écrire, de dessiner, de faire autre chose, car visiblement, une fois les Lunettes de Réalité Augmentée cassées/perdues, vous tombez en plein dans le doute. Le reste est beaucoup mieux décrit sur la page de Jean-Pascal.


Plutôt que de faire 10.000 discours, inventer pleins de théories ou de tenter une quelconque justification ou explication, je vous propose de vous plonger dans ce concept fumeux, mais pourtant tout à fait intéressant. Aucune conclusion n’est à tirer de tout cela, il ne s’agit que d’une constatation, d’une observation individuelle, d’une prise de conscience plutôt bizarre, appliquée ici au phénomène du Gothisme.

Basé sur la Réalité Augmentée de Jean-Pascal

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim
commenter cet article

commentaires

Katia Missfeld 10/05/2016 21:42

Je cherche une personne gothique qui habite a Lille pour un shooting photo. Je suis etudiante en arts visuels et mon theme est identite. Si vous voulez en savoir plus, envoyez moi un mail ou prenez mon facebook: Katia Missfeld.
Voila, bonne soiree.

Jane 05/01/2016 01:28

Tu avais peut-être un peu trop idéalisé la mouvance, du coup ça a du te faire drôle de voir que les goths aussi ont leurs têtes de cons xD

Tim 05/01/2016 12:33

Et oui, les petites deceptions de la vie ! Mais bon, c'pas tres grave... ^_^

Amy 25/03/2013 07:43

On a encore le droit de s'exprimer.

Eric 24/03/2013 21:44

@Amy : T'en a pas marre de chouiner ? Tim a trouvé que les gens qu'il a vu avaient des tronches de cake. Get over it.

Amy 24/03/2013 14:20

Quand je lis votre article, il y a deux choses qui m'indisposent.

La première, c'est que je conçois que vous ayez pu vous lasser, mais je ne vois pas l'intérêt d'aller à nouveau en soirée pour se moquer des gens qui y sont.

La seconde, c'est que ce n'est pas la franchise qui me dérange mais la manière de dire les choses.

C'est pourquoi j'ai dit dans le commentaire précédent que tout le monde a le droit au respect. Je pense que si cela vous était arrivé personnellement, vous l'auriez sans doute mal pris.